Vivre avec une personne autiste

L’autisme dans la famille

Être parent d’un enfant autiste aujourd’hui

Partager du temps en famille avec une personne autiste c’est comme entrer dans un autre décor. On a l’impression de réécrire son histoire familiale en permanence car rien ne se passe vraiment comme on l’avait imaginé. Il y a des moments intenses. Souvent ! Des événements émouvants et très beaux, d’autres très tristes et durs à dépasser. Des jours où l’on se sent fier(e) de cette personne, fier(e) de soi, de ses proches; et certains autres où on n’en voit plus le bout et on ne sait plus vers qui se tourner.

La France a mis de très longues années à prendre conscience de la prévalence de l’autisme et de l’enjeu que représentait sa prise en charge. Aujourd’hui, les choses bougent doucement, trop doucement. Ce sont majoritairement les parents qui sont à l’origine de ces changements. Ce sont bien souvent eux qui ont créés les associations qui accompagnent nos enfants alors qu’ils étaient déjà épuisés par un quotidien trop chargé. Mais ce mouvement existe, et ça, ce n’est pas rien.

L’État commence a déployer des actions qui, nous l’espérons tous, seront chaque année révisées à la hausse car il y a encore tant à faire. Personnellement, au delà de l’aspect financier, la bataille qui me semble la plus dure à mener, et qui risque de prendre du temps, est de changer notre façon de voir la différence et le handicap. Notre société n’est pas inclusive. Le handicap fait peur à ceux qui ne le connaissent pas car nous n’avons pas été éveillés à la diversité. Nous vivons dans une société standardisée et compétitive dès notre plus jeune âge. Une société loin d’être idéale. Ni pour nous et encore moins pour les personnes à besoins spécifiques. Cela amène beaucoup de rejet lequel inflige aux personnes touchées par le handicap une double peine : celle d’accepter son handicap et ses contraintes et celle de subir le regard des autres et le manque d’aide et de moyens au quotidien. Car tout va de paire. Une société inclusive sait quelles valeurs sont justes et elle adapte alors son attitude et les moyens mis en œuvre pour que chaque individu y trouve sa place.

Vous trouverez ci-dessous, les articles qui parlent de ce quotidien ainsi que différents supports . Ils vous offriront je l’espère quelques pistes de réflexions qui vous permettront d’exploiter à votre façon mes solutions. N’hésitez pas à me contacter si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ou à cliquer sur le plan du site, dont le lien se trouve toujours en bas de page, si vous souhaitez retrouver un article.

 


Si vous vous sentez dépassé(e) par votre situation et que vous avez besoin d’aide ou d’écoute,
n’hésitez pas à appeler ces deux numéros :

Pour les demandes d’ordre général ou médical,
vous pouvez vous rapprocher du CRA (Centre Ressource Autisme) de votre région
ou appeler la plateforme gratuite :

Autisme Info Service au 0 800 71 40 40

Face aux difficultés et/ou aux discriminations,
vous pouvez joindre la plate-forme téléphonique d’écoute pour les familles

(numéro indigo à la charge de l’appelant)
:

SOS Autisme au 0 820 71 00 54 

La boîte à outils des parents

Les outils pour la famille

Diagnostic & comorbidités

Parents

Fratrie & copains

Gérer les événements familiaux

Apprendre en s’amusant

Le corps

Le mental

Vous retrouverez tous les articles qui parlent de scolarité et d’emploi dans la rubrique Professionnel 😉

Téléchargez le guide du blog

gratuitement !

Un outil déclinable sous plusieurs formes pour rendre votre quotidien plus serein !

Des schémas pour utiliser au mieux différents supports visuels.
14 planches de pictogrammes à l’intérieur !

Articles récents

Autisme gros mot

L’autisme n’est pas un gros mot !

Aujourd’hui, vous rentrez un peu plus tôt du travail.
Vous vous faites une joie de récupérer votre bambin à l’école.
Vous allez l’emmener à la boulangerie.
Vous sentez déjà la bonne odeur des viennoiseries.
Vous imaginez facilement les petits doigts et le sourire plein de chocolat.

Découvrir >

Autisme, les premiers signes

Les premières années de mon fils, je me surprenais à épier les comportements des autres enfants de son âge.
Je guettais des signes.
Je sentais que mon fils avait quelque chose de particulier.
Depuis toujours.

Découvrir >

S’inscrire à la newsletter

Me contacter

Likez la page Facebook !

Me suivre sur Instagram

error: Oups ! On ne copie pas ce contenu, merci !
Partagez
Enregistrer
WhatsApp
Tweetez
Partagez