Cet article est une contribution au carnaval d’articles « En pleine conscience ». Ses membres publient une fois par mois un article sur un thème commun. Ce mois-ci, le thème est « Le pouvoir du vert », proposé par Edith du blog Tour In Garden et dont l’article s’intitule « Les jardins et le bien-être ». Ici aussi nous parlerons jardin en commençant par une petite histoire :

Dame Nature et le Petit Asperger

Asperger NatureIl était un fois, un jeune garçon qui n’aimait pas trop sortir de sa chambre. A l’extérieur tout était trop rapide, trop bruyant. Il y avait toujours trop de monde, trop d’odeurs, et rien ne suivait jamais le même rythme. Il ne s’y sentait jamais en paix. Dans son univers au contraire, tout était calme, ordonné, et il pouvait apprendre quantité de choses intéressantes sans courir le monde, rien qu’en s’instruisant dans les livres. Ici, personne ne venait le contrarier.

Or, un jour, il remarqua dans sa chambre une fourmi. Puis deux, puis trois et en suivant ce petit convoi, il s’aperçut qu’une multitude de fourmis rentraient et sortaient de sa chambre par un petit trou. Mais où pouvaient-elles bien se rendre ? Le garçon sorti dehors retrouver sa procession de fourmis. Il commença à les étudier de près et s’aperçut qu’elles disparaissaient dans les profondeurs de la terre. Mais que font-elles là-dessous ? Pourquoi sont-elles si ordonnées ? Et comment font-elles pour transporter de si lourds fardeaux alors qu’elles semblent si fragiles et si petites ? Leurs pattes minuscules, leur carapace brillante et leurs antennes délicates étaient d’innombrables petits détails si délicieux. Leur labeur, leur patience, leur détermination routinière… Tout semblait si exaltant, si apaisant, si fascinant… Un autre monde semblable au sien était venu lui rendre visite. Son cœur était joyeux. Alors, le petit garçon demanda :

« Papa, Maman, s’il vous plaît, emmenez-moi découvrir le vaste monde. Le monde tel qu’il était avant que les hommes ne le transforment ! »

Asperger ScarabéeQue vous ayez décidé de partir vivre à la campagne ou simplement de faire une « Sortie Nature » avec votre petit aspi(e), voici un moyen bien agréable de faire découvrir à votre enfant les joies de la vie en plein air.

Haha ! … me diront certains, mon enfant dehors ? Ce petit être casanier qui pousse de grands cris de protestation lorsqu’on lui parle de balades ? Et pourtant, avec quelques tours dans votre sac, vous devriez pouvoir le convaincre et même en revenir le cœur réjoui.

En effet, rares sont les personnes autistes qui n’apprécient pas la nature. Elle a le mérite de leur apporter de nombreuses sources de bien-être et peut vite devenir un excellent moyen de décompresser.

  • Votre enfant déteste la foule et le bruit ? Bienvenue dans un monde calme et serein ! Loin de tous les éléments parasites envahissants. La nature est un bon moyen de se reconnecter avec soi-même et avec ses émotions.
  • Votre enfant adore apprendre des tas de choses de manière encyclopédique ? Vous trouverez au vert une succession de thèmes à n’en plus finir et faciles à trouver (champignons, insectes, nuages, étoiles, essences d’arbres, fleurs, etc.). Préparez votre guide et/ou votre matériel.
  • Votre enfant adore être au contact des éléments (cailloux, terre, mer, etc.) ? La nature prodigue tout cela depuis la nuit des temps. L’eau, le bruissement des feuilles, le chant des oiseaux peuvent avoir un caractère particulièrement apaisant. C’est un excellent moyen d’apprendre à écouter et à se détendre quelques minutes.
  • Et enfin, si votre enfant saute partout comme un cabri, escalade tout comme un ouistiti et s’époumone en criant comme un lion même à la maison, il va enfin pouvoir s’en donner à cœur joie !

Bref, la nature RESSOURCE, elle ne demande rien et nous apprend tout. Grands espaces vierges ou quiétude à l’ombre des grands arbres de la forêt, la nature est un formidable terrain de découvertes et de joies pour votre enfant.


Asperger Montagne

Pour sortir, pensez :

  • au matériel indispensable suivant le lieu où vous vous rendez : eau, encas, chapeau, sifflet, crème solaire, bottes, anti-moustique, etc.
  • au matériel guidant votre activité : guide ou petit livret sur la ou les thématiques choisies, jumelles, carnet de croquis pour les dessinateurs en herbe, boîtes, filets, etc. Pensez à vous renseigner à l’avance sur les espèces protégées ou toxiques à ne pas toucher.
  • Asperger Papillon Boîteà planifier votre sortie et à construire un petit scénario social simple (visuel ou écrit) afin de préparer votre enfant à une expédition peu coutumière.
  • à prendre votre temps en toutes circonstances (départ, découverte, pause, etc.). Ne pressez pas votre/vos enfants, laissez-les profiter à son/leur rythme. La nature offre cette parenthèse dont nos enfants ne profitent plus beaucoup dans notre monde actuel. Savourez-la.

Si vous êtes en panne d’inspiration, vous pouvez toujours opter pour une sortie ou activité de plein air telle que la ferme pédagogique, le parc floral, la sortie en barque, la cueillette chez le producteur, l’atelier fauconnerie, le parcours guidé en forêt ou encore l’accrobranche si vous avez un enfant débordant d’énergie.

Si ces animations semblent trop solliciter votre enfant socialement ou physiquement pour ceux qui ont par exemple des hypotonies ou des difficultés au niveau des fonctions perceptives, sachez qu’il existe des sorties nature spécialisées pour les enfants qui ont des spécificités.

Autisme Parc floralAutisme Ferme pedagogiqueAsperger AccrobrancheAsperger FauconnerieAutisme Surf

Ainsi, vous pouvez trouver des jardins sensoriels comme par exemple celui-ci en Anjou, des cours de natation spécialisés pour pouvoir ensuite profiter des lacs et de la mer, des cours d’escalade à Riom (ou encore à Perpignan dans le cadre scolaire), des cours de surf (petite vidéo qui vaut le détour) ou bien des idées novatrice comme la grimpe d’arbre.

La grimpe d’arbre est un loisir « vert » éducatif, elle est issue du Tree Climbing Japan fondé en 1997 par John Gathright. Autisme GrimpeUne association japonaise nommée Treehab a décliné ce même concept pour les personnes avec handicap et a réalisé en 2006 une étude en partenariat avec les universités de Nagoya. Il en est ressorti que la nature et les activités d’extérieur avaient des vertus thérapeutiques intervenant notamment sur le bien-être et la santé. Les essais physiologiques et psychologiques ont été expérimentés et mesurés en comparant la grimpe sur une tour et sur un arbre vivant. La grimpe d’arbre a donné de biens meilleurs résultats (détente du corps après l’activité, meilleure vitalité, réduction de la tension, de la confusion et de la fatigue) par rapport à la tour en béton.

Cette activité a également vu le jour en France avec des spécialistes comme Michel Jean, leader en France de la grimpe d’arbre handi (au sud de la France). L’activité est également présente en Ile-de-France à partir de 7 ans et pour ceux qui ont de grands et beaux arbres dans leur jardin vous pouvez même demander à faire l’expérience directement chez vous !

Les autistes peuvent tout particulièrement apprécier ce genre d’activités sensorielles et ludiques où ils se sentiront contenus et sécurisés par le port du harnais.

Asperger Grimpe

Voilà, préparez votre petit explorateur, les plus belles découvertes vous attendent !

Et si vous avez déjà testé la grimpe d’arbre, que vous avez d’autres idées à suggérer ou une sortie Nature à raconter, parlez-en juste en dessous 😉

(Visited 118 times, 1 visits today)