L’enfant autiste et le jeu

Un véritable loisir, tout le monde le sait, c’est avant tout un plaisir ! Plaisir que l’on investit dans une activité physique, créative, manuelle, intellectuelle qu’elle soit individuelle ou collective.

La difficulté avec nos enfants autistes c’est que la plupart d’entre eux ne savent pas occuper leur temps libre. Parce qu’ils ne savent pas demander ce qu’ils veulent, parce qu’ils n’ont pas idée de ce qu’ils peuvent faire, parce qu’ils ne savent pas comment fonctionne un jeu ou encore parce qu’ils sont absorbés par leurs intérêts spécifiques et que ceux-ci les privent de découvrir d’autres activités toutes aussi intéressantes.

Pour qu’un loisir devienne un plaisir, il faut souvent passer par l’effort. L’effort de comprendre, l’effort d’apprendre, l’effort de se dépasser.

Cet effort se développe naturellement chez le jeune enfant, guidé par la soif de la découverte. Il explore son environnement, manipule des objets, se créé une image mentale de ce qu’il peut faire de ces objets et accède peu à peu :

  • au jeu fonctionnel (comme faire rouler sa petite voiture sur le sol, brosser les cheveux de sa poupée, faire manger quelque chose à la cuillère à sa maman, enfiler sa veste de cowboy),
  • puis au jeu symbolique (utiliser un bâton comme une épée, servir du café avec sa dinette, faire parler ses peluches).
Jeu symbolique - Autisme & Jeux

L’enfant autiste n’appréhende pas le monde comme les enfants de son âge. Son décodage sensoriel particulier, son souci du détail, sa pensée concrète, son incompréhension des codes sociaux et de tout ce qui est implicite ne le dirige naturellement pas vers un apprentissage multidimensionnel du jeu, la dimension sociale y étant peu présente.

Alignement de jouets - Autisme & Jeux

Il préfère souvent rester seul et répète la plupart du temps quelques jeux appris, aux scénarios identiques et/ou répétitifs. Sans apprentissage, il utilise souvent ses jouets de manière non conventionnelle et recherche souvent davantage de stimulations sensorielles que les autres enfants (faire tourner les roues de sa petite voiture dans le vide, aligner des objets, regarder l’eau couler sans cesse, ouvrir et fermer les portes de manière répétitive).

Il existe de nombreuses façons d’aider un enfant autiste à développer sa capacité à jouer et à occuper son temps libre de façon plus commune tout en respectant son fonctionnement. Il ne s’agit évidemment pas d’interdire à votre enfant d’investir ses intérêts spécifiques mais bien au contraire d’en faire un levier pour découvrir de nouveaux jeux et pourquoi pas de nouvelles passions; ou encore d’ouvrir un champ d’action là où certains intérêts sont envahissants (comme par exemple les écrans) et peu propices au développement de votre enfant.

Le jeu est un outil formidable pour entrer en contact avec son environnement et par conséquent avec les autres. Mais attention, ce qui est un plaisir pour nous, peut vite ressembler à une contrainte pour un enfant avec autisme. L’aspect social peu vite devenir aversif s’il est imposé. Il faut donc y aller en douceur en adaptant le matériel à ses besoins. L’apprentissage du jeu est alors extrêmement bénéfique à l’enfant puisqu’il apprend à :

  • tisser des liens avec les autres tout en établissant des relations sociales codées et rassurantes, c’est une première forme d’intégration,
  • développer des compétences favorisant d’autres apprentissages,
  • acquérir une plus grande autonomie lors de ses temps libres.

Comment apprendre à mon enfant à jouer ?

Listez et évaluez

Commencer par noter sur une feuille tout ce qui va vous permettre d’élaborer votre premier carnet de jeux :

  • notez les jeux ou objets vers lesquels votre enfant va spontanément,
  • quels sont les aspects sensoriels qui le dérangent et ceux qu’il affectionne,
  • que fait-il la plupart du temps lorsqu’il se retrouve seul ?
  • listez son ou ses intérêt(s) spécifique(s),
  • ce qu’il aime faire, ce qu’il sait faire, ce qu’il déteste faire.

S’il y a des questions auxquelles vous ne savez pas répondre, vous pouvez aussi l’emmener dans une ludothèque aux heures calmes et voir vers quels jeux il se dirige spontanément. Pour les plus jeunes, vous pouvez aussi proposer de nouveaux objets à la maison. Présentez-les-lui un par un et regardez quels sont ceux qui l’attirent ou non.

Estimez, autant que possible, combien de temps votre enfant passe seul et spontanément sur les jeux qui l’attirent.

Vous allez ainsi définir ses goûts, ses compétences et pouvoir établir des stratégies adaptées à votre enfant pour pouvoir lui apprendre de nouveaux jeux.

Astuce ! Transmettez cette fiche aux enseignants, éducateurs ou accompagnants de votre enfant. Elle est un point de départ très intéressant pour élaborer toutes sortes de stratégies d’apprentissages !

A vos jeux !

Trouvez des jeux qui s’approchent de plus possible des intérêts et des besoins de votre enfant. On trouve sur internet beaucoup d’idées ou de supports de jeux à imprimer gratuitement. Vous pouvez par exemple piocher dans le manuel 101 jeux et activités du blog 365 jeux en famille.

Il existe aussi de jolis livres qui peuvent donner beaucoup d’exemples d’activités ludiques et faciles à décliner dans les thématiques préférées de nos enfants, ou rapides à simplifier.

 

Les livres et cahiers d’activités

J’ai utilisé personnellement les livres suivants qui sont une mine d’idées à détourner ou à suivre pas à pas :


Peins avec tes doigts de Maïté Balart, (éd. Mila éditions). Facile d’accès pour les plus petits. Permet de travailler le sensoriel avec les enfants qui supportent la peinture sur les doigts. Pour les autres, vous pouvez remplacer les doigts par des cotons de tige, de petites éponges ou de petits morceaux de pommes de terre ovales que vous utiliserez comme tampons.

365 jeux d’intérieur et d’extérieur pour toute l’année de Brigitte Bellac, Pierre Lecarme et Valérie Monnet, (éd. Fleurus). J’ai beaucoup utilisé ce livre lorsque je travaillais en école sur les temps d’animation que ce soit avec des enfants de primaire ou juste avec mon petit groupe en ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire). Ce livre présente des activités sportives, des jeux créatifs, des jeux de cour de récréation (que l’on peut apprendre à son enfant à la maison), des jeux de mémoire et d’attention, des jeux écrits et parlés, des jeux de société. C’est un livre très complet avec des fiches très bien faites qui tiennent la plupart du temps sur une page ou une demi-page. Une ressource indéniable pour se créer son propre carnet de jeu avec ses activités préférées, revisitées ou non.

Le grand livre des DIY * pour enfants de Martha Stewart, (éd. Marabout). Une bible des activités à faire avec des matériaux de récupération. Pour les enfants d’âge primaire aidés par une personne adulte. Il y a beaucoup de petits ateliers qui permettent de créer facilement des jouets rigolos comme les « bolides malins » qui démarrent grâce à un ballon de baudruche, des jouets sensoriels tels que le « tambourin », le « banjo », les « animaux dessinés et rembourrés » ou encore, parmi tant d’autres, les « monstres en bonbons ». Vous trouverez dans cet épais recueil de très nombreuses créations originales illustrées par de très belles photos de réalisations qui nécessitent quand même un minimum de matériel et d’outils (laine, assiettes en cartons, tissu, pince à linge, bâtonnets, fil en chenille, etc.). Il y en a pour tous les goûts : « station-service », « véhicules en papier mâché », « objets volants », « diorama écurie », « pingouins en pommes de pin », « alphabet en feuilles », colliers et bracelets… Sincèrement, ce livre est une mine d’or pour divertir les enfants qui affectionnent les activités manuelles. Un must have !

Les librairies regorgent de cahier d’activités sur différents thèmes, fouillez, vous trouverez celui qui plaira à votre enfant ! Il y a même de chouettes cahiers d’énigmes pour les amoureux du détail !

Enigmes à tous les étages de Paul Martin, (éd. Bayard jeunesse)

Les jeux de société

Jeux de société - Autisme & Jeux

Les jeux de société qui créent souvent beaucoup d’intérêt chez nos petits As sont ceux de cause à effet qui déclenchent des actions catastrophes tels les Pic Pirate, Croc Requin, Jenga (réalisable avec des Kapla si vous en avez déjà), SOS Ouistiti ou encore le célèbre Docteur Maboul.

Pour les enfants d’âge primaire, les jeux mimes ou d’imagination tels que Quand je serai grand, Grimaces, Time’s Up, Dixit ont beaucoup de succès.

Pour les plus grands (à partir du CE2 car il faut un bon niveau d’abstraction), si vous êtes une grande famille, les jeux tels que les Loups-Garous sont excellents pour apprendre à bluffer et à comprendre les intentions des autres à travers le jeu de rôle. Celui de Ravensburger propose une application qui permet de se laisser guider tout au long du jeu et évite de perdre un joueur dans le rôle du narrateur. On peut choisir différents fonds sonores pour accompagner la narration… toutes parfaites pour vous mettre dans une ambiance chair de poule ! Mes enfants adorent.

Il y a énormément de jeux de cartes ou de dés qui plaisent à toute la famille et qui sont utilisables sans modification. Je pense notamment à Piou Piou, Dobble, Uno, Perudo et Wazabi qui sont des best-sellers chez nous.

Asmodée et ses éditeurs partenaires, ont mis des jeux de société en ligne gratuitement (à télécharger et à imprimer) pendant la période de confinement. Vous pouvez profiter de Corinth, Sherlock Holmes Détective Conseil, Unlock, Fou Fou Fou, Timeline, Petits Meurtres et Faits Divers, Contrario, Zombie Kidz Evolution (de nouveaux scénarios), Combo Color ou encore deux variantes de jeu, une pour Perudo à deux joueurs et une version pour les experts de TimeLine. Vous trouverez aussi dans leur print&play Dixit (super jeu mais pas toujours évident pour mon Aspiboy), Concept, Dooble…

Les jeux sensoriels ou de motricité

Pour rentrer dans le jeu avec un enfant qui a encore peu d’acquis, ou d’âge préscolaire, l’approche sensorielle est souvent un bon outil. Vous pouvez souffler des bulles de savons pour lui ou avec lui. Lui apprendre le cache-cache, ou faire des séances de chatouilles. Les toboggans, balançoires et trampolines, sont aussi très chouettes pour apprendre à s’amuser en contact avec quelqu’un de confiance.

Jeux de motricité - Autisme & Jeux

Vous pouvez créer ensemble ou pour lui des outils sensoriels maison tels que des bâtons de pluie, des bacs sensoriels, des bouteilles arc-en-ciel ou des jeux en pince à linge rigolos pour travailler la motricité fine. Vous trouverez plein d’idées sur la page Pinterest du blog dans la section Autisme – Outils pratiques.

Pour les plus grands, essayez le Bellz et le Twister ! Fous rires garantis.

Les jeux qui stimulent les neurones

Certains enfants aiment particulièrement les jeux qui stimulent leur mémoire et/ou leurs connaissances. Personnellement nous avons beaucoup joué avec Le Lynx qui permet de travailler la mémoire et par la même occasion le balayage visuel (qui n’est pas toujours très au point chez nos petits As).

Un jeu peu connu mais qui mérite d’être essayé pour les enfants de grande section jusqu’au CE1 : l’arrêt de bus pour apprendre à additionner et à soustraire sans avoir l’impression de faire des maths ! Il reste sympathique pour l’ensemble des joueurs même si on sait déjà compter !

Jeu d'Echecs - Autisme & Jeux

Pour les enfants d’âge primaire, les jeux de stratégies et de réflexion fonctionnent bien aussi. Les Puissance 4, Bataille navale, Quarto, Dames, Échecs, Mastermind, Qui est-ce ?, The Island sont des jeux qui s’apprennent assez vite avec des fiches maison explicatives.

Avec les plus petits, utilisez les puzzles ou l’indémodable Memory, on en trouve de très jolis gratuits à imprimer.

Les jeux qui n’en sont pas

Jouer n’est évidemment pas limité aux jeux et jouets. Il y a de nombreuses activités ludiques qui peuvent aider votre enfant à occuper son temps libre et à entrer en contact avec son environnement.

Si vous avez un jardin, vous pouvez lui apprendre le jardinage, à trouver de petits animaux dans l’herbe et à les répertorier, fabriquer un herbier ou encore à ramasser les œufs de vos poules pour les cuisiner ensuite.

A la maison, vous pouvez faire des gâteaux en réalisant des recettes à suivre pas à pas à l’aide de fiches visuelles que vous aurez réalisées vous-même. Ou encore lui apprendre le jeu symbolique avec de vrais objets comme jouer à la dinette avec votre vaisselle pour que cela reste relativement concret. Pour les plus grands, apprendre la photo et réaliser un scrapbooking ou bien un film en stop motion. Incorporer de petits temps de lecture adaptée au goût de votre enfant (bande dessinée, livre thématique, roman d’aventure, etc.). Tant que cela reste amusant pour votre enfant, vous pouvez essayer tout ce que vous voulez pour lui apprendre de nouvelles choses.

Apprendre la photo - Autisme & Jeux

Revisitez le jeu !

 

Pour apprendre à votre enfant à jouer, après avoir défini son profil et les jeux susceptibles de l’intéresser, vous devez :

Apprentissage - Autisme & Jeux
  • décomposer les étapes du jeu ou de l’activité ludique que vous souhaitez apprendre à votre enfant. Vous pouvez créer des fiches explicatives ou des cartes qui guident son activité pas à pas et qu’il peut garder à ses côtés durant sa partie de jeu ou son apprentissage,
  • diriger son effort vers les intérêts spécifiques de votre enfant plutôt que vers l’aspect social. Même si c’est, évidemment, l’une des premières interactions que l’on cherche à développer, il ne faut jamais oublier que c’est le plaisir qui va diriger votre enfant vers une nouvelle découverte,
  • et surtout, vous devez tenir compte de ses difficultés personnelles, de ses particularités sensorielles, et du temps de jeu pendant lequel il est capable de rester concentré tout en prenant du plaisir,
  • réaliser un petit scénario social pour lui apprendre à accepter les règles du jeu. Voici celui que nous utilisons à la maison : la règle du bon joueur.

Modifier des jeux, les simplifier ou encore les inventer, ce n’est pas toujours évident et cela prend pas mal de temps. C’est pourquoi, le blog présentera régulièrement ses propres fiches de jeux qui vous permettrons d’apprendre de nouvelles activités à vos enfants.

Les fiches de jeu peuvent être utiles à certains enfants sur le long terme. Si cela lui permet de jouer avec le groupe, c’est le principal. Pour d’autres enfants, ces aides ne seront qu’un tremplin qui les aidera à comprendre toutes les étapes du jeu. Une fois la logique acquise, ils n’en auront plus besoin et pourront jouer sans support supplémentaire.

Occuper son temps libre

Lorsque vous aurez une idée assez précise des activités que votre enfant aime, vous pourrez alors réaliser un carnet de jeux. C’est un petit répertoire des activités que votre enfant est capable de faire en autonomie ou avec ses frères et sœurs ou encore avec les adultes qui l’entourent.

Vous pourrez séparer ces activités en différentes sections. Jeux d’extérieur ou d’intérieur. Jeu collectif ou jeu en autonomie. Pour certains enfants, préférez un carnet pour les jeux de groupe et un autre pour les jeux individuels en fonction des disponibilités de son entourage.

Il est souvent utile d’associer un temps de jeu à chaque activité et d’utiliser un timer afin de créer un temps de jeu qui soit agréable à votre enfant. Un temps de jeu qui ne respecte pas ses capacités d’attention, de concentration et de tolérance à des situations sociales, complexes pour lui, risquent de générer de l’inconfort qui pourrait faire tourner la partie de jeu en champ de bataille.

Pour apprendre à votre enfant à gérer son temps libre, apprenez-lui à choisir dans son répertoire un ou plusieurs jeux qu’il sélectionnera pour sa journée ou sa demi-journée.

Les activités peuvent être répertoriées sous forme de vignettes qu’il collera en première page. Limitez l’emplacement à trois choix.

Lorsqu’un temps libre se présentera, apprenez à votre enfant à consulter ses choix et à entreprendre son activité. Avec le temps, cette action fera partie de ses routines et votre enfant saura mieux comment occuper son temps disponible.

Reverie - Autisme & Jeux

 

Et puis de temps en temps, laissez-le rêver, il en a besoin 🙂

Comment apprendre à son enfant à occuper son temps libre

Laisser un commentaire

error: Oups ! On ne copie pas ce contenu, merci !