Bienvenue à nouveau sur Je suis 1 As ! Comme ce n'est pas la première fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui vous explique pourquoi et comment mettre en place un planning visuel pour votre enfant : cliquez ici pour le télécharger gratuitement ! 🙂

Corps en mouvement, cerveau en action !

Il existe une méthode ludique basée sur les mouvements du corps qui stimule nos sens et nos neurones : la kinésiologie ou Brain Gym®. Cette technique inventé par Paul Dennison améliore l’ouverture aux autres, diminue le stress et favorise les apprentissages dans de nombreux domaines.

Par l’intermédiaire de petits exercices qui mettent en action le corps sur la base de mouvements naturels, vos allez mobiliser les deux hémisphères cérébraux de vos enfants. Ces postures donnent des résultats étonnants en agissant sur la confiance, la réceptivité, l’attention ou encore l’intérêt. Un outil parfait pour nos petits As que Blandine, enseignante en ULIS TED* dans le nord de la France a testé avec ses élèves !

Le témoignage de Blandine, enseignante

Bonjour Blandine. Merci pour ce témoignage que vous partagez avec nous aujourd’hui !
Vous travaillez dans une unité localisée pour l’inclusion scolaire avec des enfants autistes. Quel âge ont vos élèves ?

Blandine H. : Mon groupe-classe est constitué de neuf enfants aux profils très différents. Ils  sont âgés de 7 à 10 ans. Un seul d’entre eux est non-verbal. Le niveau scolaire s’échelonne entre la petite section (un élève âgé de 7 ans), la grande section (deux élèves âgés de 9 ans); le mi-CP/ CE1 (cinq élèves âgés de 7, 9 et 10 ans) et le CE2 (un élève âgé de 9 ans).

Comment avez-vous découvert cette méthode ?
Blandine H. : J’ai découvert cette méthode grâce à deux amies orthophonistes. J’ai d’abord testé le Brain Gym dans une ULIS Troubles Fonctions Cognitives avec des résultats rapides. Les enfants réclamaient d’ailleurs cette activité. C’est une session ludique très apaisante et structurante. Une joie apparait d’ailleurs sur le visage des enfants.
Comment l’appliquez-vous en classe ?

Blandine H. : J’ai mis en place une routine chaque matin avec un passage individuel après les rituels (date, présence…). Chaque enfant réalise un enchainement de trente mouvements sur le même exercice (le mouvement croisé) et le huit couché (avant l’écriture). J’ai choisi volontairement ces deux exercices car ils sont assez faciles à réaliser et donnent rapidement de bons résultats. Il est possible de décomposer le mouvement dans un premier temps pour simplifier l’intégration. On peut également commencer en position assise, l’enfant touche son genou gauche avec sa main droite (qui part de l’oreille droite) et enchaîne avec la main gauche (qui part de l’oreille gauche) qui touche le genou droit.

Les mouvements croisés facilitent la coopération des hémisphères.
Quels sont les résultats constatés ?
Blandine H. : Les résultats sont d’abord visibles au niveau de la coordination globale, de la dissociation haut/bas du corps. L’enfant semble se structurer corporellement. Ensuite au fil des semaines, on observe une meilleure posture d’écoute, des progrès en écriture et surtout au niveau du langage, de la compréhension orale et de la relation aux autres.

…Des progrès dans des domaines pour lesquels les enfants autistes présentent souvent plus de difficultés que les autres enfants. Quelles seraient vos recommandations pour la mise en place de cette méthode ? Qu’avez-vous fait personnellement ?
Blandine H. : Il existe une formation Tonic Gym que j’ai suivie pour apprendre toute la gamme d’exercices possibles (26 mouvements différents). Les formateurs sont canadiens et viennent en France pour former sur deux jours les participants. Cela permet de bien acquérir les mouvements dans une dynamique de groupe plutôt sympa.
Pour la mise en place, je conseillerais de ne choisir d’abord que deux mouvements pour faciliter l’intégration de l’exercice. Le huit couché est facile à apprendre. Le mouvement croisé est plus complexe, je le décompose d’abord et le complexifie ensuite une fois la première étape intégrée. En deux semaines les enfants, avec une guidance corporelle, s’approprient le mouvement.
C ‘est vrai qu’il est compliqué de décrire le mouvement par écrit mais il existe de petites vidéos sur YouTube pour le visualiser.
Cette méthode a t-elle été un véritable coup de pouce pour travailler avec vos élèves ?
Blandine H. : Le Brain Gym est selon moi un outil indispensable pour faciliter l’apprentissage. Les résultats rapides observés auprès de plus d’une trentaine d’enfants (avec déficience intellectuelle ou présentant des troubles autistiques) m’encouragent à continuer et à partager avec vous cette méthode simple, efficace et appréciée des enfants.
Merci Blandine pour ce partage d’expérience !

Pour aller plus loin…

Cette méthode peut être utilisé en classe mais bien évidemment vous pouvez également l’appliquer à la maison. Elles s’adresse autant aux enfants qu’aux adultes et peut vous accompagner dans bien des situations.

Pour en savoir plus sur le Brain Gym vous pouvez consulter les sites suivants :

Brain Gym® France : une documentation très complète à télécharger et l’annuaire des professionnels qui enseignent cette méthode.

Réussir ma vie : des exercices de Brain Gym expliqués en vidéo.

Côté lecture, vous pouvez également vous appuyer sur les ouvrages suivants :

*ULIS TED : Unité localisée pour l’inclusion scolaire d’enfants présentant un trouble envahissant du développement / un trouble du spectre autistique.

Une méthode facile à mettre en place pour améliorer l’ouverture aux autres, diminuer le stress et favoriser les apprentissages dans de nombreux domaines.

Laisser un commentaire